Skip to Content

Les Minuscules, de Martine Camillieri

Telle Alice au pays des merveilles, l'artiste nous invite dans le monde de l’infiniment petit.

Expoisition: Métamorphoses, de Martine Camillieri zoom

Entre poésie, artisanat, convictions écologistes et art du recyclage, Martine Camillieri travaille sur le détournement d’objets du quotidien.

Merveilleuse artiste scénographe, elle transforme nos bouteilles d’eau en vase design, nos maisons de poupée en mangeoires à oiseaux, nos caisses de grands crus en chariot à poupée ou en table basse (« Détourner les emballages, petite écologie ludique », Tana éditions, 2007).

C’est elle aussi qui détourne Barbies ou Lego pour en faire des pieds de lampe ou des cadres photos (« Jouets détournés, petits bricolages régressifs », Tana éditions, 2004).

C’est elle, enfin, qui a imaginé un site de « gardiennage virtuel d’objets perdus » qui localise des objets perdus dans le monde entier pour les restituer à leurs propriétaires ou imaginer leur histoire (http://www.martinecamillieri.com/installations/objets-perdus.php).

Et bien d’autres aventures encore à suivre ici : http://www.martinecamillieri.com

Telle Alice au pays des merveilles, l’artiste s’invite cette fois dans le monde de l’infiniment petit, avec son exposition « les Minuscules », présentée lors du salon Métamorphose de Malakoff. Petits personnages posés sur des minuscules bancs en éponge, mini œufs de caille rangés dans des petits sacs en cagette de récup : ne manquez pas cette occasion de découvrir l’univers joyeux et poétique de cette grande artiste.

Maison de la vie associative, 28 rue Victor Hugo, Malakoff, Hauts-de-Seine