Skip to Content

Pour sauver la planète, donnez des caméras aux animaux

Munir des tortues ou des ours polaires de caméras permet d'étudier plus finement leur mode de vie et aide à sauvegarder une espèce. Et parfois, ça donne juste de chouettes images.

sheepview360 zoom

Les ours polaires et leur collier-caméra

Il resterait 25 000 ours polaires sur la Terre. La menace qui pèse sur l’espèce ? La disparition de la banquise, qui réduit leur habitat et leur terrain de chasse. Un tiers d’entre eux pourraient être amenés à disparaître d’ici à 2050. Pour comprendre l’impact de la fonte des glaces, des scientifiques de l'USGS, un organisme gouvernemantal américain, ont équipé en 2014 quatre ourses polaires femelles en Alaska de caméra-collier.

Ils ont par exemple pu constater les changements de régime alimentaire induit par le réchauffement climatique. Certains ours polaires, qui ont beaucoup de mal à chasser le phoque, mangent de plus en plus de baies. Pour s’adapter, ces animaux omnivores deviendraient-ils végétariens ??

Cliquez ici pour voir nos ours caméramen batifoler sur la banquise !

Les tortues vidéastes

La WWF a placé une GoPro waterproof sur le dos d’une tortue marine femelle, pour observer la grande barrière de corail. L’expérience est trop courte pour en tirer de réelles observations scientifiques, mais cette jolie vidéo est un super moyen de devenir une tortue pendant 15 minutes, et surtout de sensibiliser les internautes à la protection de cette espèce menacée.

 

La WWF n’est pas la seule à avoir eu la riche idée de munir des tortues de caméra : des scientifiques, Jordan Thomson et Mike Heithaus, ont réussi à obtenir plus de 400 heures de vidéos sur deux ans de tournage. “Les tortues de mer sont difficiles à observer dans leur habitat naturel parce qu’elles passent beaucoup de temps sous l’eau. Elles font partie des espèces qui peuvent retenir leur respiration le plus longtemps, jusqu’à cinq ou six heures”, ont-ils expliqué dans un article publié sur le site de leur université. D'où les avantages des caméras pour étudier le plus efficacement possible ces animaux. Et c'est urgent : aujourd'hui, six des sept espèces de tortues marines sont classées menacées ou gravement menacées. 

Des moutons geeks et géographes

Cette fois-ci, il ne s’agit pas d’étudier une espèce en voie de disparition mais de cartographier un territoire. Aux Iles Féroé, ce sont les moutons qui remplacent Google Street View ! Dans ces îles - il y en a dix-huit, entre l’Ecosse et l’Irlande - on décompte 1,6 mouton par habitant. Ca fait beaucoup de moutons. Un peu vexée que leurs îles ne soit pas cartographiées, une habitante, Durita Dahl Andreassen, du site internet Visit Faroe Island, a lancé l’opération SheepView360 qui consiste à ... équiper des moutons de caméras à 360 degrés.

Ni une ni deux, cinq bêtes en ont été dotées, puis ont pris des photos, qui sont liées à des coordonnées GPS, et enfin l'équipe les a téléchargées sur Google Maps. Leur super initiative a fait le tour du monde...  Les vidéos filmées par les moutons valent le détour, on vous laisse cliquer ici. 

moutons google sheep view

Depuis, les équipes de Google, séduites par le projet, sont allées à la rencontre de Durita Dahl Andreassen, et lui ont fourni tout un tas de caméras portatives et solaires. Moutons, mais aussi habitants, fans de kayaks, cyclistes et touristes en tout genre peuvent désormais participer à la cartographie des îles Féroé. On espère surtout que cela permettra de développer à terme le tourisme des îles, en particulier les randonnées, et ce de manière responsable.

cela permettra de développer à terme le tourisme des îles, en particulier les randonnées, mais que l’on espère que cela se fera de manière responsable.